Des toilettes sèches pour la salle de balles

Nous avons fait le choix d’adjoindre à la nouvelle salle de balles des toilettes sèches à séparation et chambre de compostage, sans sciure et sans seau à vider car ce modèle permet d’avoir des toilettes sèches tout en gardant les habitudes de confort auxquelles nous sommes habitués.

Elles s’utilisent comme des toilettes ordinaires à l’exception des cinq coups de pédale à actionner.

 

                    IMG 20180908 170357767 IMG 20180908 170419116 IMG 20180908 170432734

Principe de fonctionnement

Les toilettes sèches séparent les urines, qui sont évacuées vers les eaux grises, des matières fécales, par le biais d'un astucieux système de tapis roulant situé à l'intérieur de la cuvette des toilettes. Le tapis roulant est actionné avec une pédale à pied et achemine directement les matières solides vers une chambre de compostage attenante. Dans cette chambre les matières sont transformées en compost par des lombrics. Le compost obtenu est un engrais excellent pour le jardin. Le système est sans odeur grâce à un système de ventilation.

Pourquoi des toilettes sèche ?

Comme leur nom l’indique les toilettes sèches sont des toilettes qui n’utilisent pas d’eau. Elles permettent notamment d’économiser de l’eau, de diminuer la pollution de nos eaux usées et de valoriser nos urines et nos matières fécales.

Les économies d’eau

La consommation d’eau moyenne par habitant en France est de 150L/jour. En moyenne,  jusqu'à 1/3 de la consommation d’eau d’un foyer provient des chasses d’eau, ce qui représente environ 14 m3 d’eau par personne et par an. Un foyer de quatre personnes utilisant des toilettes sèches économisera donc environ 56 m3 d’eau par an.

Pas de gaspillage de l’eau potable

3 L, 6 L (toilettes à double commande) ou 10 L d’eau potable sont envoyés directement dans le tout à l’égout ou dans la fosse septique à chaque fois que l’on déclenche la chasse d’eau. Au-delà de l’inutilité de recourir à de l’eau potable uniquement pour transporter nos urines et nos matières fécales, ce confort semble démesuré quand on sait que le manque d’eau potable est la première cause de mortalité dans le monde et que 1,2 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable.

Diminution de la pollution des eaux usées

Les toilettes sèches n’utilisent pas d’eau, elles ne génèrent donc pas de pollution de l’eau.

  IMG 20180908 180901940

Et non, les toilettes sèches ce n’est pas revenir en arrière, cela ne sent pas mauvais comme la vieille cabane au fond du jardin (même si cela peut en surprend plus d’un), son compostage non plus ne sent pas mauvais, c’est tout à fait gérable par nos enfants et c’est même encouragé par la Loi (arrêté inter-ministeriel du 7 septembre 2009).Alors, Donnons aux petits saint-selvais les bonnes clés pour demain dès aujourd’hui.